Download Festival France 2017 : essai transformé !

Créé en 2003 à Donington en Angleterre, le Download festival s’exporte en France en 2016. Après une première édition sur l’hippodrome de Longchamp (ouest de Paris) qui a réuni plus de 100 000 personnes devant RammsteinIron Maiden ou encore Korn, le festival revient en France mais déménage à Bretigny, à 30km au sud de Paris. Il pose ses valises sur la base 217, ancien aérodrome militaire, déserté par l’armée en 2011. Le lieu est très grand, et peut accueillir aisément des dizaines de milliers de personnes.

Coté accès ce n’est pas encore au point… 2h juste rentrer sur le parking de l’aérodrome ! En gros il n’y a que 2 files pour y rentrer, et comme les coffres sont fouillés, ça prend un temps monstre. En plus les 2 files pour rentrer sont réparties sur 2 entrées : une où la plupart des gens sont dirigés via les panneaux sur les voies rapides, et une qui est très peu utilisée. Accès nord à privilégier !

Pour sortir du site ce n’est pas forcément mieux, avec des gens qui ont mis 1h30 juste pour sortir du parking après la tête d’affiche du premier soir. Donc pour résumer : il vaut mieux arriver tôt, par l’accès nord, et à la fin du set de la tête d’affiche, il vaut mieux partir très rapidement !

Côté site c’est grand, mais aussi plat qu’un champ de pomme de terre, donc attention aux chevilles. Il y a largement assez de place pour tout le monde. La circulation est facile. Le site propose des zones d’herbe, mais après 3 jours de chaleur et de piétinement, ce n’est plus que de la terre et de la poussière.

Les 2 scènes principales sont les mêmes scènes géantes qu’en 2016. Niveau son c’est un mur d’enceinte de chaque côté des scènes. Pas de nouveaux jeux d’enceintes plus loin dans la fosse. Dommage pour le son quand on est un peu loin et qu’il y a du vent. La 3ème scène (Warbird Stage) est sous un toit, et la 4ème (Spitfire Stage) est toute petite non loin de l’entrée du site. Les scènes 1 et 3 jouent en même temps, et alternent avec les scènes 2 et 4. Le problème c’est que du coup, quand on est devant un concert de la plus petite des scènes, on entend un peu le groupe de la seconde scène…

Le Cashless est passé comme une lettre à la poste. Comme l’an dernier la puce est sur le bracelet, le compte cashless est lié à la puce lors de la pose du bracelet, et derrière tout se paie avec. Je n’ai noté aucun problème avec ce système qui est bien pratique. Pas besoin de se balader avec de la monnaie, et un simple clic sur le bouton « rembourser » de l’application à la fin de l’événement suffit pour récupérer l’argent restant sur le compte.

Vendredi
Niveau concert, avec les embouteillages pour rentrer sur le site, j’ai loupé 2 groupes. J’arrive après quelques minutes du début du set de Blink-182 et entends The Rock Show depuis la file d’attente pour passer la sécurité et entrer sur le site. Ca fait du bien de revoir les Californiens après tant d’années. Le dernier album est bien présent et passe bien en live. Gojira prendra ensuite la direction de la Main Stage 2. Un set carré, qui tranche dans le vif. Je n’ai jamais été un grand fan de Gojira, mais plus je les vois en live, plus j’apprécie leur performance. Je n’attends pas la fin du set pour me placer pour Linkin Park, et la plus grande déception du festival. Grand nostalgique d’ « Hybrid Theory », j’appréciais tout de même les derniers albums en live. Mais ce soir… le dernier album est trop présent, avec ses titres de pop plus mous les uns que les autres. La mayonnaise ne prend pas. Crawling au piano est bien, mais sur un concert pas assez rythmé mettre un titre qui devrait réveiller la fosse en mode piano, c’est bien dommage.

Samedi
Il fait bien chaud et il y a beaucoup plus de monde samedi que vendredi. Arrivé pour Alter Bridge que je découvre pour la première fois en live, je ne suis pas du tout déçu. Myles Kennedy est toujours aussi bon. Viennent ensuite Epica, qui a beaucoup de fan, puis Paradise Lost sur la Main Stage 2 et Aqme sur la Spitfire Stage. Difficile de choisir, et je décide donc d’aller voir un peu des 2. Aqme mettent le feu à la fosse, et le chanteur commence à chanter en slamant sur la foule. Le groupe reviendra en salle cet automne. Après un petit passage devant Paradise Lost, je vais me placer pour Five Fingers Death Punch. 2ème déception du weekend après Linkin Park. Les pauses interminables entre les titres font redescendre la pression en continue. Espérons que le groupe se ressaisisse avant leur tournée avec In Flames et Of Mice & Men en novembre. On va reprendre un peu de puissance avec Slayer. Le groupe est toujours égal à lui même, puissant, carré. Rien à redire. J’essaie d’aller passer une tête devant Solstafir sur la Spitfire Stage, mais Slayer est tellement fort qu’il faut se coller à la petite scène pour ne pas être trop dérangé par le son des Américains. Dommage. Enfin la tête d’affiche arrive sur scène. Beaucoup de monde est là pour System of a Down, et on n’a pas été déçu. Un set énorme, une ambiance de folie.

Dimanche
On attaque le dernier jour du festival, et le soleil tape encore plus. Arrivé sur la fin du set de Suicidal Tendencies, j’enchaîne avec Mastodon avant d’aller découvrir Rancid en live. Je ne connaissais que très peu ce groupe mais ça a été une bonne claque. Très bonne ambiance dans la fosse, et pas beaucoup de monde, donc de l’air pour respirer et bouger. Vient ensuite le super groupe Prophets of Rage. C’est excellent de pouvoir avoir de nouveau en live des titres de RATM en dehors des concerts de Limp Bizkit. J’ai été un peu moins fan de la partie Cypress Hill/Public Enemy (sauf pour Insane in the brain qui rappelle l’adolescence) mais sinon le show était vraiment au top. Un des meilleurs concerts du festival avec SOAD. Une excellente ambiance en fosse, et une envie que le set ne s’arrête pas. Les 2/3 des titres venaient de RATM, le reste étant composé d’un peu de Cypress Hill, de Public Enemy, et de Like a Stone d’Audioslave en hommage à Chris Cornell.

C’est l’heure de la tête d’affiche avec Green Day. Le groupe a un set de 2h30. Le publique répond présent en chantant pas mal. Le groupe est en forme, mais il y a des moments un peu longuet (genre quand ils passent 5 minutes à trouver un mec pour monter sur scène et jouer de la gratte, qu’ils s’aperçoivent qu’il ne sait pas jouer, qu’ils reprennent du temps pour trouver un autre gars, qui joue à peine…). C’était sympa mais pas le concert du weekend non plus.

Dans l’ensemble le festival s’est bien passé. Les organisateurs ont encore du travail, mais ils sont sur la bonne voie. L’affiche était attrayante, l’ambiance bonne, le lieu assez grand. Le cashless fonctionne bien. Suffisamment de bar / points d’eau. Il faut parfois faire quelques minutes de queue mais ça reste raisonnable. Le stand maraîcher a été plus que bienvenue (fruits et légumes frais préparés sur place pour dégustation immédiate). Le site est resté propre (assez rare pour le noter).

Avec 120 000 entrées sur le weekend, et plus de 15 000 personnes sur le camping, le festival a bien dépassé ses chiffres de 2016. Il reviendra en 2018 sur la Base 217. Des pass étaient déjà en vente sur le stand de merchandising de cette année au prix de 100€. Pour les autres rendez-vous à l’automne pour les premières infos sur cette édition 2018 !

Running Order du Download Festival Paris 2017

Download Festival Paris 2017

 

 

 

 

Quoi faire au camping du Download Paris 2017

Le Download Festival France 2017 a révélé des infos sur ce que nous pourrons faire au camping cette année. En plus d’un cinéma, il y aura 1DJ, des bars et espaces de restauration, des maraîchers locaux qui viendront avec des produits frais chaque matin, et la « Firefly Stage » avec les groupes suivants : 9mw, Black Peaks, Darktribe, Ego Kill Talent, Hell Of A Ride, Hypno5e, Miss America, Psykup, Smash Hit Combo et Unswabbed !

 

Download Festival – Livestream du 12 juin 2016

Le Download Festival débarque en France ! ARTE Concert participe à cette première édition qui transforme le très mondain Hippodrome de Longchamp en un véritable champ de bataille. Au programme donc, des concerts en live mais aussi des replay captés vendredi et samedi.

1461669806

Les festivités commencent avec Lofofora. Figures emblématiques de la scène metal hexagonale, ces vétérans n’ont rien perdu de leur colère et de leur engagement. Le groupe étant connu pour son amour du public, comptons sur une ouverture d’anthologie.

Viennent ensuite les Children of Bodom. En plus de vingt ans d’existence, les finlandais se sont faits les parangons du death metal melodique. Au Download Festival, Children of Bodom nous présente son tout nouveau guitariste : Daniel Freyberg. Du sang neuf !

Les scandinaves sont suivis par Rival Sons, fils spirituels de Led Zeppelin et autres Deep Purple. Adoubé par le public et les critiques, le groupe nous ramène aux origines du hard rock. Pour preuve : Hollow Bones, un nouvel album sorti deux jours avant ce concert parisien.

Les groupes en replay ne sont pas en reste ! Si pour certains la musique finlandaise rime avec Sibellius ou encore Leva’s Polka, Apocalyptica nous montre qu’on peut jouer du metal avec des violons. Une main de fer dans un gant de velour. Après la Finlande, place à la Suède avec Avatar. Si leur apparence évoque tout à la fois Kiss et St Peppers, leur Death Metal mélodique est lui bien unique. A mi-chemin entre le metal et le punk, les américains de Beartooth sortent les crocs en vue de la sortie de le prochain album, successeur de Disgusting.

Programme :
15h00 Lofofora
17h00 Children of Bodom
19h00 Rival Sons

Source : concert.arte.tv

7 ans Ontours = 17% de réduction

Pour ses 7 ans, Ontours propose une offre spéciale : aujourd’hui et demain (20 et 21 avril 2016), 17% de réduction sur tous les séjours/festivals. Le code à utiliser pour bénéficier de la réduction est SEPTANS.

Côté Metal, ça veut notamment dire 17% de réduction pour aller au aux festivals suivants :

10/06/2016 Download Festival Paris 2016  Paris – 3 jours
24/07/2016 Metaldays 2016  Tolmin – 7 jours
04/08/2016 Wacken Open Air 2016  Wacken – 3 jours
10/08/2016 Brutal Assault 2016  Jaromer – 4 jours
17/08/2016 Summer Breeze 2016  Dinkelsbühl – 4 jours

7 ans Ontours = 17% de réduction

 

Download Festival Paris 2016

Metaldays 2016

Wacken Open Air 2016

Brutal Assault 2016

Summer Breeze 2016

Nouveaux noms et répartition par jours pour le Download Festival Paris 2016

Download Festival Paris 2016

Babymetal new
Beartooth new
Lofofora new
Saxon new
Shinedown new
Skillet new
Skindred new
Tremonti new

Download Festival Paris 2016

Nouveaux noms pour le Download Paris 2016 : Korn, Deftones, Megadeth, Ghost, Volbeat, Biffy Clyro, Amon Amarth, …

13 nouveaux groupes viennent s’ajouter à l’affiche du Download Festival Paris 2016, et  rejoindront donc Iron Maiden et Rammstein du 10 au 12 juin à Longchamp.

Download Festival Paris 2016

Royaume Uni 10/06/2016 Download Festival 2016
France 10/06/2016 Download Festival Paris 2016
Royaume Uni 12/06/2015 Download Festival 2015
Royaume Uni 13/06/2014 Download Festival 2014
Royaume Uni 14/06/2013 Download Festival 2013
Royaume Uni 08/06/2012 Download Festival 2012
Royaume Uni 10/06/2011 Download Festival 2011
Royaume Uni 11/06/2010 Download Festival 2010
Royaume Uni 12/06/2009 Download Festival 2009
Royaume Uni 13/06/2008 Download Festival 2008

Voir toutes les éditions

Megadeth & Volbeat @ DOWNLOAD FESTIVAL PARIS 2016 ?

Encore une annonce de Zegut ! Cette fois-ci l’animateur radio nous apprend que Megadeth et Volbeat  seront à l’affiche du Download Festival Paris 2016 ! Au rang des rumeurs, il nous apprenait hier la venu de Deftones et Biffy Clyro au même festival. Vivement l’annonce officielle !

Groupes confirmés : Iron Maiden Rammstein
Informations de Zegut : Royaume Uni Biffy Clyro, Etats-Unis Deftones, Etats-Unis Megadeth, Danemark Volbeat

Rammstein @ Download Festival Paris 2016

Deftones & Biffy Clyro @ Download Festival Paris 2016 ?

Zegut nous annonce aujourd’hui que Deftones et Biffy Clyro seront au Download Festival Paris 2016. En espérant avoir rapidement confirmation par une annonce du festival…

Pour rappel, le Download Festival Paris aura lieu du vendred 10 au dimanche 12 juin 2016, sur Hippodrome de Longchamp, avec Iron Maiden et Rammstein. Les places sont en vente à 148€50 pour les 3 jours, ou 66€ pour une journée (vendredi ou dimanche).

Des packs bus (transport + pass ou juste transport) sont en vente ici : Pack bus Download Festival Paris.

Rammstein @ Download Festival Paris 2016

 

Pack bus Download Festival Paris 2016 avec Ontours

La mise en vente des billets pour le Download Festival 2016 aura lieu demain à 10h00. Le pass 1 jour sera à 66€ (pour le vendredi avec Iron Maiden, ou pour le dimanche avec Rammstein), et le pass 3 jours sera à 148€50. Pour le camping, il faudra débourser 8€ pour une nuit, ou 20€ pour 3 nuits. Et pour ceux qui aimeraient camper plus de 3 nuits, il existe un autre camping à 2 pas du festivals : ici.
Retrouver tous les liens pour acheter votre précieux sésame demain sur cette page : Download Festival 2016

Au même moment sera mis en vente des packs bus (transport + pass ou juste transport) pour aller au Download, même lorsqu’on n’habite pas à côté ! Ils seront en vente ici : Pack bus Download Festival Paris

Rammstein @ Download Festival Paris 2016

 

Rammstein : Tournée des festivals 2016, déjà 8 dates !

Les Allemands viennent d’annoncer 8 dates pour leur tournée des festivals 2016. D’autres doivent arriver.

03-05/06/2016 Rock in Vienna 2016 @ Wien / Vienna
04/06/2016 Allmend Rockt Festival 2016 @ Luzern
10-12/06/2016 Download Festival 2016 @ Donington, Donington Park
10-12/06/2016 Download Festival Paris 2016 @ Paris, Hippodrome de Longchamp
23-25/06/2016 Tinderbox Festival 2016 @ Odense, Tinderbox
24-26/06/2016 Hurricane Festival 2016 @ Scheeßel
24-26/06/2016 Southside Festival 2016 @ Neuhausen ob Eck
30/06-03/07/2016 Rock Werchter 2016 @ Werchter, Festivalpark

Rammstein @ Download Festival Paris 2016

Iron Maiden @ Download Paris le 10 juin, et au Download UK le 12 juin

Ca y est c’est officiel : Iron Maiden sera au Download Festival Paris le vendredi 10 juin, et au Download Festival UK le dimanche 12 juin.

Pour la France, le billet pour le 10 juin sera à 66€. Le pass 3 jours sera à 148€50, en vente vendredi à 10h. Prochaine annonce demain soir !

Download Festival Paris 2016

Rammstein & Iron Maiden @ Download Festival Paris 2016 ?

Le Download Festival Paris 2016 est enfin officiel ! Le site du festival est en ligne, et les organisateurs nous donnent les informations suivantes :

EN 2016, LE DOWNLOAD FESTIVAL DÉBARQUE EN FRANCE !
Les 10, 11 et 12 Juin 2016, Paris accueillera la première édition Française d’une des références des festivals rock, le DOWNLOAD Festival.
Créé en 2003 sur le circuit de Donington Park dans le Leicestershire en Angleterre, en lieu et place du Monsters of Rock, il propose à chaque édition les meilleurs concerts de la grande famille du rock.
En France, c’est dans le cadre de l’Hippodrome de Longchamp que le rock sous toutes ses formes sera célébré pendant 3 jours.
Vous retrouverez plus d’informations dans les prochaines semaines. Tenez-vous prêts !

Zegut nous a ensuite donné 2 noms : Rammstein et Iron Maiden! Et le clou a été enfoncé par le site RammsteinWorld en annoncant que les Allemands feraient 2 festivals en France en 2016, dont le Download Festival Paris 2016!

Il ne reste plus qu’à attendre l’annonce officielle !

Download Festival Paris 2016

Download Festival Paris 2016 : on en apprend un peu plus !

Edit : Le festival aura lieu du 10 au 12 juin 2016, sur l’Hippodrome de Longchamp. Groupes déjà confirmés : Iron Maiden et Rammstein. Pour les dernières informations sur le festival, c’est par ici : Download Festival Paris 2016

 

 

Un énorme festival à Paris, calqué sur le Download Festival, vous en rêviez ? Et bien ça arrivera en 2016 ! Le souvent bien informé Zegut nous avait déjà donné quelques informations sur ce possible événement il y a quelque mois. Mais c’est aujourd’hui personne d’autre d’Andy Copping, qui travaille à l’organisation du Download en Angleterre, qui nous révèle sur Twitter travailler sur le Download Festival Paris ! Il nous informe aussi que les 2 festivals n’auront pas forcément les mêmes affiches.
Voici l’historique des informations que nous avons eut sur ce Download Festival Paris 2016 :
21/10/2014 : Les Echos : Angelo Gopee parle d’un possible festival sur l’hippodrome de Longchamp « De manière générale, il manque à Paris des scènes de 8.000 à 14.000 places. La capitale est, pour cette raison, le parent pauvre en matière gros festivals, avec seulement Rock en Seine et Solidays. Nous discutons avec la municipalité à ce sujet, ainsi qu’avec France Galop pour investir Longchamp, mais l’hippodrome va également être en travaux. » (pour information, Angelo Gopee travaille pour Live Nation, qui est derrière le Download Festival)
26/02/2015 : By Zegut : « Waouh ! Un festival en France genre Download dans un hippodrome en 2016 ? »
04/03/2015 : By Zegut : « Download Festival Paris Hippodrome de Longchamp 2016. »
13/08/2015 : Andy Copping, l’organisateur du Download Festival (celui au Royaume Unis), vient de confirmer sur Twitter qu’il travaillait sur Download Festival Paris 2016. Il nous apprend aussi que les 2 festivals n’auront pas forcément les mêmes affiches. Ce ne seront donc pas deux festivals jumeaux comme le Rock am Ring et le Rock im Park, mais ils partageront tout une même une partie des groupes.

DL_Paris_2016

DL_Paris_2016-2

Download Festival Paris 2016