Retours sur le Rock am Ring 2016

Le Rock am Ring est une institution en Allemagne. C’est le plus gros festival du pays, et il fête cette année ses 31 années de Rock ! Après avoir passé 29 ans sur le Nurburgring, il a déménagé l’an dernier sur l’aérodrome de Mendig, suite à des problèmes avec les dirigeants du circuit automobile. Il y a lieu le premier weekend de juin, sur 3 jours. Au même moment a lieu son « petit » frère : le Rock im Park, à Nuremberg. Les 2 festivals partagent la même affiche : les groupes qui jouent le vendredi d’un côté son le samedi de l’autre, ceux du samedi jouent le dimanche…
Niveau affluence, le Rock am Ring est complet depuis quelques mois, avec cette année 92 500 billets vendu. Attention, le RaR ne fait que des pass 3 jours, pas de billet à la journée !

Rock am Ring 2016

Le nouveau site est beaucoup plus grand que l’ancien. Il est aussi plus concentré : sur le Ring, il fallait parfois prendre un bus pour pouvoir rejoindre la zone des concerts (4 lignes de bus étaient créées tous les ans, juste pour le weekend du festival). Aujourd’hui les campings sont tous autour de la zone des concerts. Il faut toujours marcher (90 000 personnes ça fait un grand camping), mais tout est faisable à pied. Dans les nouveautés par rapport à l’ancien lieu, il y a aussi le magasin Lidl, installé juste pour le weekend au milieu du camping. De la taille d’un Lidl normal, ils proposent tout ce dont vous pouvez avoir besoin pour le weekend, allant des packs de bière, aux chips en passant par le charbon pour le bbq.

Maintenant que le festival est présenté, Passons à cette édition 2016. Autant ne pas y aller par 4 chemins : ça a été mon pire Rock am Ring, et même mon pire festival d’une manière générale.
Depuis plusieurs jours avant le premier concert, la pluie a trempé le site. Pas grand chose n’était prévu pour faire face à ça. Du coup, dès le vendredi, le terrain ressemblait déjà à une grosse piscine de boue.

20160603_144336

20160603_144340

Premier jour
Arrivé sur le site en début d’après midi. Il y a du soleil, et déjà beaucoup de boue.
Of mice & men joue sur la scène principal. Déjà beaucoup de monde est là, et la prestation des américains est bonne, mais les choses sérieuses commencent vraiment avec Amon Amarth ! Les vikings ont un nouveau décor, très bien réalisé. Pour un groupe qui passe aussi tôt dans la journée, ils ont tout de même réussi à ramener pas mal de matériel sur scène, avec des têtes de dragons immenses qui crachent de la fumée, et des lances flammes sur toute la scène. L’ambiance est très bonne, et le publique bien réactif.
Vint ensuite Breaking Benjamin. C’est la première fois que le groupe se produit au Rock am Ring. Le chanteur ayant peur de l’avion, il a donc fait une traversée de 9 jours de bateau. La setlist est équilibrée, et le concert vraiment bon. Dommage de voir si peu souvent ce groupe en Europe. Disturbed enchaîne avec un très bon concert. Quelques reprisent émaillent le set (Closer / I Still Haven’t Found What I’m Looking For / Baba O’Riley / Killing in the Name), mais le titre qui marquera le plus ce set est « The Sound of Silence ». Le dernier CD du groupe, Immortalized, n’est pas oublié, avec les titres The Light, The Vengeful One qui seront joué.

Il est maintenant temps d’attendre Tenacious D. Le groupe est en retard. On nous occupe en nous montrant des images de a foule avec des demoiselles montrant leurs atouts.
Premier message en Allemand. On demande autour de nous si quelqu’un peut nous traduire. On nous dit qu’il y a de la pluie, et qu’il faut s’éloigner des installation en metal. Les enceintes et les écrans sont descendu. Les premiers coups de tonnerre résonnent, les fosses se vident, et c’est le déluge. La sécurité nous informe que la zone des concerts est évacuée, et qu’il n’y aura plus rien sur scène ce soir. Je repars jusqu’au bus, trempé jusqu’aux os. La pluie se calme sur le chemin. En arrivant à Coblence, j’apprends que les concerts ont repris vers 21h45… je rate donc Tenacious D et Volbeat.
J’apprendrai dans la nuit que plusieurs dizaines de personnes ont été blessées suite à cette tempête. Un éclair est notamment tombé sur le camping, touchant plusieurs personnes. Le dernier bilant en date faisait état de plus de 80 blessés, dont 8 graves, et d’une personne qui a du être réanimée sur le site…

20160603_144806

20160603_154249

Second jour
Arrivé sur le site 15h30, je me retrouve devant des portes fermées, alors qu’elles ouvrent normalement vers 14h. Aucune information n’est donnée.
Il y a une annonce de tempête, toujours en Allemand, via des mégaphones… Je demande à quelqu’un ce qui se passe. Il m’explique qu’on demande au gens de se réfugier dans leur tente ou leur voiture, et qu’il n’y aura pas de concerts avant au moins 20h. Venant en bus, je me réfugie donc dans la tente d’amis Belges.
Première info en anglais sur les hauts parleurs du camping dans l’après midi. On est ensuite mis au courant par des SMS par des amis. Un épisode pluvieux assez violent vient perturber l’après-midi, avec quelques éclairs.
Les concerts finissent par débuter à 21h30, avec un nouveau programme, et des temps de jeu réduits. Deftones, dont le set est réduit de 15 minutes, va en jouer encore moins longtemps. Le public est là pour RHCP, et ça se sent. Le groupe se donne à fond, mais le publique n’est pas vraiment dedans. Cela ne les empêche pas de tout donner. Le concert est très bon, même si bien calme dans la fosse, ce qui est rare pour ce festival.
Les Red Hot Chilli Peppers montent sur scène vers 23h, pour 1h30 de jeu (sur les 2h initialement prévue). Les tubes s’enchaînent, mais des pauses entre les chansons, et la communication assez bizarre du groupe avec le publique n’aide pas à avoir une ambiance de folie. Le concert n’est pas mauvais, mais pas transcendant non plus. Peut être est-ce aussi les heures à attendre, le terrain difficilement praticable, et la pluie qui ont refroidis les festivaliers.

20160604_231703

Vers 2h du matin j’apprend que le Jour 3 du festival est annulé. Les autorités de Mendig ne donnent pas l’autorisation au Rock am Ring de continuer, à cause de risque de tempête encore plus forte que le vendredi.

Avec des dizaines de personnes blessés, une journée et demi de concerts annulés, et un site durement praticable car fait d’une immense mare de boue, on peut dire que c’est sans doute la pire édition du Rock am Ring.
Sur internet, des festivaliers demandent un retour au Ring, ou un autre de lieu. D’autres demandent juste à ce que la sécurité en cas de tempête soit améliorée (paratonnerre à installer autour du site), et au moins une compensation financière.
Il est difficile de trouver un lieu pour accueillir un festival aussi grand, et le terrain de Mendig est vraiment bon.
Je ne serai pas étonné que les organisateurs proposent une réduction aux festivaliers de cette année pour le pass de l’an prochain. Cela serait un juste retour pour les gens, et ça permettrait au festival de vendre plus facilement ses billets après une année aussi désastreuse. A voir maintenant comment les organisateurs vont réagir.

Je souhaite un bon rétablissement aux gens blessés pendant cette édition, et j’espère que le RaR reviendra fort l’an prochain, avec toutes les mesures de sécurité nécessaires, et suffisamment de copeaux de bois pour pour couvrir les principaux axes du festivals, ainsi que la zone des concerts, pour ne pas patauger dans la boue durant 3 jours !

Laisser un commentaire